Festival des chrétiens d’Orient et ses recettes

Le Festival des chrétiens d’Orient aura lieu cette année le 6 et le 7 juillet prochain. C’est un événement rassemblant des chrétiens de rites latin et orientaux à l’abbaye d’Andecy dans la Marne. Cependant, il est ouvert à tous les catholiques désireux de vivre deux jours de prières et de rencontres autour des chrétiens d’Orient et il est gratuit. 

FESTIVAL2 1

Au programme, des concerts, des messes, conférences, témoignages et bien sur des points de restauration orientale. Ce rassemblement célèbre non seulement la richesse culturelle et spirituelle mais aussi la résilience des chrétiens d’Orient. 

Cette initiative a été lancée par l’Oeuvre d’Orient qui, depuis plus de 170 ans, œuvre sans relâche aux côtés des chrétiens d’Orient dans 23 pays afin de prêter soutien à toutes les communautés religieuses et leurs prêtres.

C’est aussi l’occasion pour faire connaître leur patrimoine gastronomique. En effet, il peut y avoir des ateliers de cuisine pour le public désireux d’apprendre à préparer des plats traditionnels et des stands de dégustation pour faire découvrir aux visiteurs la diversité des saveurs orientales. La gastronomie orientale est une partie essentielle de cette culture, offrant une variété de plats traditionnels et de délices culinaires qui reflètent l’histoire et les influences diverses.

Petit dejeuner libanais14

Voici quelques exemples de spécialités de la gastronomie orientale. Des mezzes (assortiment d’entrées comprenant du houmous, des shawarmas, du taboulé, du baba ganoush, des feuilles de vigne farcies, et du labneh), les  boulettes de boulgour appelées Kibbeh, le manakish zaatar, recette que je partage avec vous aujourd’hui. Il s’agit d’un pain plat libanais garni se zaatar traditionnellement cuit au four. Cependant, il est également possible de le préparer à la poêle.

Parmi les spécialités sucrées vous pourrez déguster la Baklava, le Knafeh ( à base de pâte de cheveux d’ange dt de fromage) et les Maamoul, ces petits gâteaux  fourrés de dattes, de noix ou de pistaches, souvent préparés pour les fêtes religieuses.

Parmi les boissons, on peut trouver l’Arak (spiritueux traditionnel à base d’anis), le café turc et bien sûr le thé à la menthe.

Recettes de la communauté chrétienne d’Orient

Comme on l’a vu dans cet article que je viens d’écrire, cette année, le Festival des Chrétiens d’Orient se tiendra les 6 et 7 juillet 2024 à l’Abbaye d’Andecy (pour plus d’informations cliquez ICI). Ce festival rassemble des chrétiens de rites latin et orientaux pour deux jours de prières, de rencontres, de conférences et de festivités autour des chrétiens d’Orient.

J’ai décidé de publier quelques recettes pour l’occasion car  la nourriture joue un rôle central dans les célébrations et les rituels des chrétiens d’Orient. Les repas festifs sont souvent partagés en famille et entre amis, et les recettes sont transmises de génération en génération, renforçant les liens communautaires et l’identité culturelle.

Recette N° 1: Zaatar mélange libanais 

FESTIVAL3

Le zaatar est un mélange d’épices et d’herbes très populaire dans la cuisine du Moyen-Orient, notamment au Liban, en Syrie , en Jordanie et en Israel. Il est employé pour parfumer et assaisonner de nombreuses recettes du Moyen-Orient.

Au Liban, on s’en sert pour faire du manaich ou man’ouché, un pain libanais généralement consommé au petit-déjeuner. Le thym séché constitue la base de la plupart des mélanges de zaatar. Il peut être remplacé par de l’origan ou une combinaison des deux dans certaines variations.

Ensuite il y a le sumac, cette épice rouge acidulée qui apporte une note acidulée. Enfin, les graines de sésame grillées qui ajoutent une saveur de noisette et une texture croquante. L’ajout de sel reste facultatif.Il n’existe une recette universelle de zaatar mais « des recettes » distinctes.

Voici celle que j’ai préparée moi même.

Pour un petit pot

Ingrédients

  • 100g de thym séché 

  • 100g de sumac (en épicerie ou boucherie orientales)

  • 100g de graines de sésame grillé 

  • 60g d’origan séché (facultatif mais conseillé)

  • Sel (facultatif)

pain au zaatar zaatar manakish4

Préparation

  • Mélanger touts les ingrédients dans un bol , saler et transvaser dans un pot bien fermé et hermétique.

Les différentes utilisation culinaires

Assaisonnement : Peut être saupoudré sur des légumes, des salades, des viandes et des poissons grillé etc.

Trempette : Mélangé à de l’huile d’olive, il peut servir de trempette dans laquelle on trempe des morceaux de pain plats, libanais etc.

Marinade : Utilisé pour mariner les viandes.

Enfin, le pain Manakish parfois appelé MAN’OUCHÉ, une sorte de pain plat cuit au four avec une généreuse couche de zaatar mélangé à de l’huile d’olive.

pain au zaatar zaatar manakish10

Recette N°2: le  pain au zaatar ou zaatar manakish 

Le zaatar manakish désigne une sorte de pain plat ou des galettes libanaises que l’on fait cuire avec une préparation parfumée à base d”huile d’olive et de zaatar.

Pour environ 8 pains

Ingrédients

  • 500g de farine 00 ou type 65

  • 1/2 c. à c. de sucre

  • 1 sachet de levure sèche (8g) dite “levure du boulanger”

  • 300ml d’eau dire

pain au zaatar zaatar manakish17

Préparation

  • Délayer la levure dans un peu d’eau tiède avec le sucre laisser mousser pendant environ 10 minutes.
    Tamiser la farine  avec le sel dans un bol, faire un puit au centre et y verser la préparation de levure puis, l’huile d’olive.
    Travailler avec les doigts.
  • Ajouter l’eau au fur et à mesure, tout en travaillant la pâte.
    Ajuster la quantité d’eau jusqu’à obtention d’une boule de pâte souple.
    Pétrir rapidement 2-3 minutes.
  • Placez la pâte dans un grand saladier, couvrir avec un linge propre et laisser reposer environ 1 heure ou jusqu’à ce que la pâte double de volume.
    Préchauffer le four th. 7 (210°).
  • Une fois que la pâte a bien gonflée, il va falloir la dégazer. pour évacuer l’air en l’aplatissant légèrement avant de la détailler en petites boules de la taille d’un gros œuf.
    Abaisser chaque boule de pâte finement à l’aide d’une rouleau pâtissier pour faire des fines galettes.
    Les piquer avec une fourchette.
    Déposer les galettes sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé.  Badigeonner du mélanger de zaatar chaque galette à l’aide d’un pinceau ou d’une cuillère.
  • Faire cuire au four réchauffé pendant environ 8 minutes.
    Consommer tiède ou froid.
Petit dejeuner libanais7

Recette N°3: Houmous de fèves au zaatar

Houmous aux feves4

Pour un pot (4 personnes)

Ingrédients

  • 300g de fèves surgelées (pelées)

  • 1 grosse gousse d’ail dégermée, pressée

  • 2 c. à s. de parmesan (ici vegan) voir « Mes conseils »

  • 1 c. à c. de zaatar (voir recette plus haut)

  • 1 c. à c. de purée de sésame blond (tahin)

  • 1petite poignée de persil plat

  • 2 c. à s. d’huile d’olive

  • Le jus d’un citron

  • Sel et poivre

  • 3 c. à s. d’eau (si besoin)

Préparation

  • Cuire les fèves dans de l’eau bouillante salée pendant 3 min (ou suivant les instructions décrites sur l’emballage mais sans trop les cuire). 
    Égoutter et rafraîchir sous l’eau froide.
    Placer les fèves dans un bol  (ou dans un mixeur) avec le reste des ingrédients à l’exception de l’eau et mixer jusque’à obtenir une consistance homogène et crémeuse.
    Si la texture est trop épaisse vous pouvez ajouter un peu d’eau pour un houmous plus léger.
    Servir sur du pain pita ou du pain plat libanais Manakish zaatar, recette que je partage aussi dans cet article (Recette N°2).
  • Le houmous au fèves tout comme le houmous traditionnel aux pois chiches fait partie du traditionnel petit déjeuner libanais.
    Voir photos plus bas.

Mes Conseils

L’ajout du parmesan est facultatif, c’est une tendance que j’ai vu sur plusieurs sites et qui donne une touche méditerranéenne délicieuse.

D’autres versions incluent du cumin, épice que je n’aime pas du tout alors je ne l’ai pas mise. Adaptez la recette à vos préférences.

Le petit déjeuner libanais: une expérience culinaire riche et variée

Lors d’un petit déjeuner libanais vous pourrez trouvez toutes sortes de plats typiques et frais pour régaler vos pupilles et vos papilles.

Du pain Manakish zaatar aussi connu comme Man’oushe (Recette N°2), du pain pita, des fromages tel le labneh, le halloumi etc.

Des kibbeh à base de boulgour et viande hachée, les falafels au pois chiches, le houmous traditionnel ou aux fèves (recette plus haut).

Les pois chiches à l’ail ou Balila, que vous pouvez observer sur la photo.

Petit dejeuner libanais13

Des olives et des assortiments de légumes marinés et bien sur l’incontournable Foul (ou Foul Moudammas),  de fèves mijotées avec de l’ail, du jus de citron et de l’huile d’olive, parfois garni de persil, de tomates et d’oignons.

Le petit déjeuner est souvent accompagné de thé à la menthe ou de café préparé à la manière traditionnelle libanaise.

Petit dejeuner libanais14

Pensée du jour…

«C’est moi qui suis le pain de la vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim et celui qui croit en moi n’aura jamais soif.»

Jean 6:35

« Va manger ton pain dans la joie et boire ton vin dans la gaieté, puisque Dieu prend déjà plaisir à ce que tu fais! »

Ecclésiaste 9:7

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9 Commentaires
  • Jackie
    6 juillet 2024

    J’aime ce mélange d’épices qu’est le zaatar, je le fais moi même, j’en ai toujours un pot. Il est incontournable dans la cuisine, turque, libanaise syrienne et palestinienne. Un délicieux voyage . Bises Patty et belle journée

    • Patricia Gemelli
      6 juillet 2024

      J’ai découvert le zaatar que j’ai fait moi même aussi et le sumac il y a peu, et j’adore ces épices! Gros bisous et bon week-end!

  • ISCA
    6 juillet 2024

    Oh là là Patty, tu me prends par les sentiments à plus d’un titre ! Tout d’abord parce que je suis très touchée par la situation des chrétiens d’Orient pour des questions familiales et ensuite parce que la cuisine libanaise est ma préférée (après la française, celle de maman, of course ). J’ai une tonne de zaatar, une amie m’en rapportant régulièrement du Liban. Bref, ton mezze est fabuleux, je me serais régalée, tout ce que j’aime ! Tu as dû y passer un certain temps car toutes ces bonnes choses sont chronophages mais ça en vaut largement la peine, que dis-je, le plaisir car c’est un véritable bonheur que préparer tous ces délices. Excellente journée à toi Patty ! ☀️

    • Patricia Gemelli
      6 juillet 2024

      Coucou Isabelle ton commentaire m’a fait vraiment plaisir! Oui la situation des chrétiens d’Orient est difficile, mon mari a travaillé sur un documentaire justement sur des réfugiés chrétiens d’Irak, Syrie et Liban et c’était émouvant. Il est vrai que la cuisine libanaise est excellente! Je la découvre progressivement et elle est surtout très saine! Gros bisous et bon week-end!

  • plaisiretequilibre
    5 juillet 2024

    Je ne connais pas ce festival mais j’adore la cuisine libanaise et les manakish . J’achète mon zaatar mais c’est une excellente idée de le faire maison, j’y penserai ! Passe un très bon week-end Patty, gros bisous

    • Patricia Gemelli
      6 juillet 2024

      Merci Laurence! J’avoue que j’ai acheté le sumac mais le zaatar était en rupture jajaja alors je l’ai fait mais c’est bon et vraiment facile! Gros bisous et bon week-end!

  • Vélaska
    5 juillet 2024

    J’ai toujours été attiré par le Liban depuis petite mais je n’ai jamais eu l’occasion d’y aller. Il y avait toujours quelque chose pour faire barrage. Par votre site c’est le Liban qui viens à moi du coup.

    En ce qui concerne les chrétiens orientaux je préfère les éviter j’y ai eu une triste expériences avec des maronites et des chaldéens.

    Certes ils sont persécutés, réclame de l’aide et quand on va vers eux et leur tende la main ils sont distants, froid.

    Un jour je l’ai est offert des prières que j’avais fait et plastifié aux maronites à la fin de la messe, ils les ont pris. Quelques jours après en allant à la sacristie je retrouvé les prières ils les avaient refusées en faite ils voulaient de l’argent. J’en fort peiné. Quand au chaldéen j’ai toujours voulu savoir parler l’araméen mais quand je voulu avoir des informations impossible. Jamais il ne m’ont répondu. Je voulais avoir des prières et chants en chaldéens mais rien.

    Sinon vos recettes m’ont l’air appétissante

    Votre mélange est simple à faire.

    J’ai acheté plusieurs pots d’épices il y a plusieurs jours de toutes sortes de la plus douce à la plus forte. Ensuite j’ai pris un grand pot en verre et j’ai mélangé plusieurs épices différentes.

    Ensuite quand je cuisine je cuis du bouillon en forme de cube dans une casserole d’eau, mets une cuillère du mélange dans le bouillon et l’incorpore dans le plat que je prépare.

    Vous citez par trois fois un sachet de levure sèche de 8 g serais-ce une erreur du un bug ? Il n’est pas mentionner le type de levure.

    Les recettes ont l’air appétissantes j’ai hâte de les essayer.

    Merci pour cet article et vos recettes toutes aussi appétissante les une que les autres.

    A bientôt

    • Patricia Gemelli
      5 juillet 2024

      Bonjour Vélaska,
      Je suis désolée au sujet de votre expérience personnelle avec les maronites et les chaldéens. Mais il ne faut pas juger toute la communauté par rapport à un petit groupe de personnes. Vous m’aviez déjà raconté votre expérience lors d’un article ou recette que j’avais publié. Mon mari a travaillé sur un documentaire sur un groupe de chrétiens d’Orient qui faisaient du théâtre, activité faisant partie du processus d’intégration, il y a avait des chrétiens irakiens, syriens et libanais et ils étaient tous très sympathiques et ouverts selon ce qu’il m’a raconté. Peut être devriez vous écrire à une de ces églises pour avoir des prières et des chant comme vous voulez. Cela dit j’ai envoyé un message au site du festival pour avoir des photos etc mais je n’ai pas encore eu aucune réponse. C’est une période où la France s’arrête car ce sont les VACANCES! C’est malheureusement comme ça. Je n’aime pas les épices piquantes ni le cumin très présent dans la cuisine orientale mais le zaatar ce fut une belle découverte! Le sumac que j’ai acheté dans une boucherie halal est très parfumé et acidulé. Les recettes sont vraiment simples et très bonnes et surtout saines et pas onéreuses! Merci pour le bug! Heureusement vous me prévenez toujours dès qu’il y a une coquille! C’est corrigé ainsi que l’histoire de la levure j’ai ajouté “levure dite du boulanger” on la trouve partout! Merci de votre fidélité et bon week-end!

    • Thomas
      5 juillet 2024

      Vélaska,

      Cela ne m’étonne guerre que vos tentatives soient restées vaines, il y a peu de chaldéens en France. Avez vous eu l’occasion de vous rendre en Turquie ou avez vous des contacts là bas ? Il y a également la commauté présente à Sarcelles que j’ai pu cotoyer lorsque j’étais dans la banlieue parisienne et qui est plus ouverte à ce sujet (paroisse de Saint Thomas Apôtre), vous pouvez prendre son attache, des gens forts sympathiques.

      P.S : très bonne technique sur le mélange des épices, j’en prends note tout en faisant attention à mon estomac !

      merci également à Patricia G pour la recette

      Excellent week end
      Thomas R